Accueil > Revue MEMBRES > Faire, de votre mâle, un étalon

Faire, de votre mâle, un étalon

samedi 7 août 2010

Vous souhaitez que votre mâle Hovawart devienne un étalon ?

Le C.F.H. est là pour vous aider tout au long du parcours préliminaire.

Ce parcours va durer plusieurs mois, avant même la publication de votre mâle dans la page "Etalons".

Et ce qu’il faut savoir avant toute chose c’est que ce sont les propriétaires des femelles qui vont sélectionner votre mâle quand il sera présenté en tant qu’étalon.

[*1) Quel parcours pour le chien ?*]

Pour cela vous devez vous reporter au Règlement d’élevage, qui vous indique ce dont le hovawart doit être titulaire pour être reproducteur.

  • Il doit être confirmé
  • Il doit être indemne de dysplasie de la hanche , lecture de la radiographie des hanches réalisée par le vétérinaire habilité (A ou B).
    Voir Les Dépistages
  • Il doit être titulaire du CSAU et du TAN. Voir Les tests

Le Club ne pourra apporter aide et information qu’aux propriétaires de Hovawart qui respecteront le Règlement d’élevage.

[*Dès que votre mâle aura obtenu la cotation 2, il sera inscrit dans la liste des étalons. Pour cela vous fournirez une photo le mettant bien en valeur à la Responsable d’élevage.*]

Observez la grille de cotation afin de décider quelle cotation vous allez tenter d’obtenir pour votre chien. Plus la cotation sera élevée et plus votre chien aura de chance de plaire aux éleveurs.
Voir La Grille de cotation

Pour savoir où présenter votre chien ... voir le Calendrier du C.F.H.

[*2) L’acceptation de la lice*]

Ne prenez pas de décision dans la précipitation, sauf cas exceptionnel.

Vous pouvez consulter la liste des lices sur le site du Club
Les lices

Elle est mise à jour très régulièrement.

Vérifiez que la chienne qui est ’promise’ à votre étalon remplit bien les critères du CFH et les vôtres. Et rapprochez-vous de la Responsable d’élevage qui pourra vous aider pour poursuivre votre choix et notamment vérifier les compatibilités entre votre chien et les lices pressenties.

[*3) La préparation de l’étalon*]

  • La chien doit être en bonne forme avant l’accouplement. Un chien trop gros ne peut pas mener à bien sa mission, une chien trop fatigué, sortant de maladie sera trop faible.

La saillie est une activité extrêmement intense pour le mâle, qui doit être au maximum de ses capacités pour le supporter.

  • Le propriétaire de la chienne procédera à un suivi des chaleurs, et c’est le résultat de ce suivi qui déterminera la date optimum pour la saillie.

[*4) La saillie*]

  • C’est la chienne qui se déplace chez l’étalon, et la saillie doit se faire dans des conditions optimales :
    • par fortes chaleurs, le matin tôt ou le soir tard
    • dans un terrain clos
    • hors de la présence d’enfant, d’autres chiens ou chiennes, même dans un jardin séparé.
    • ne pas laisser la chienne uriner juste après la saillie (elle peut attendre une heure...)
    • ne pas laisser le chien s’épuiser inutilement auprès d’une chienne qui n’est pas tout à fait consentante. Il est préférable que chaque partenaire retourne au calme complet avant de les représenter, plusieurs heures après.
    • rester toujours calme et serein autour des partenaires.
  • Vous pouvez renouveler la saillie mais avec 12 heures d’intervalle entre les deux saillies.
  • Les tarifs : le CFH ne peut donner de conseil sur ce sujet. C’est un contrat sous seing privé qui s’établira entre le propriétaire de la femelle et celui de l’étalon.
  • Déclaration de saillie à remplir et signer des 2 parties, elle sera adressée à la Société Centrale Canine, par le propriétaire de la chienne. Une copie sera adressée à la Responsable d’Elevage pour annonce de la saillie sur le site du CFH.

[*5) Le suivi de le gestation et de la portée*]

  • Il est souhaitable que le propriétaire de l’étalon se préoccupe du résultat de la saillie : gestation, naissances, composition de la portée et de la qualité de la descendance de son chien.
  • Une visite des chiots après 4 semaines et avec l’accord de l’éleveur, est une bonne chose pour tous.